Après l’échec du Maghreb Arabe, construit sur un terrain altéré par le temps et les mensonges idéologiques en tout genre, le Mouvement Culturel Amazigh nous propose son union nord africaine bâtie sur un substratum profond et antisismique qui a engendré le sentiment de 2000 ans de l’Afrique aux africains. Si les idéologies gauloises et baathiste avaient faussé, chacune à sa façon, égoïstement, nos cartes identitaires, le génie génétique est là pour prouver l’ultime réalité des peuples de l’Afrique du nord, berbère dans son écrasante majorité.

Ce n’est pas parce qu’ un habitant nord africain s’exprime dans la langue française ou arabe qu’il est respectivement gaulois ou arabe, de la même façon que les latino-américains ne sont pas espagnols parce qu’ils s’expriment en espagnol, que les brésiliens ne sont pas portugais parce qu’ils s’expriment en portugais, que les québécois ne sont pas français parce qu’ils s’expriment en français, que les arméniens ne sont pas russes parce qu’ils s’expriment dans la langue russe. L’arabe est un citoyen de l’Asie, la Mer Rouge nous a toujours séparés et le canal de Suez un peu plus. S’il est venu en messager de l’Islam, il va transmettre le message aux populations locales, s’assoir avec elles et devenir l’un des leurs au bout de 40 jours, conformément à un hadith du prophète émis dans ce sens. S’il vient en conquérant, il va nous imposer sa langue, sa poésie, sa race, ses habitudes, sa culture, ses goûts, ses couleurs, ses héros, ses saints, son histoire et son environnement.

On peut donc, de ce point de vue, définir deux types d’arabes : l’arabe messager et l’arabe conquérant. L’arabe messager est celui qui était parti s’installer en Chine, en Indonésie, en Perse, en Bosnie, au Nigéria… et l’arabe conquérant est celui qui était venu s’installer chez nous, en Afrique du nord. Et qui dit conquête dit reconquista, pas dans le sens des terres, dans notre cas, mais dans le sens d’une histoire, d’une identité à reconquérir. Les peuples de l’Afrique du nord sont des peuples frères unis par l’histoire, la géographie et un destin commun, la seule façon de retrouver leur fraternité est de s’élever contre des chefs incultes et irresponsables qui les ont idéologiquement divisés et psychologiquement complexés au point de vouloir abandonner leur propre identité pour une autre. Seules les références fournies par l’histoire et le génie génétique pourront apporter des solutions aux problèmes causés par les idéologies gauloises et baathiste. Car ses références sont de type immuable et ne dépendent pas du jugement du politicien ou de l’idéologue. Plus on pénètre profondément dans l’histoire mieux on se reconstitue solide pour résister aux tentatives de déracinement par les événements historiques. En matière de souvenir, disent les anglo-saxons, ” the deepest are the warmest”, autrement dit dans le langage de nos autres ancêtres les gaulois, les plus profonds sont les plus chauds.

Par les temps récents on a prouvé notre latitude en se débarrassant du colon venu du nord, il est temps de prouver aujourd’hui notre longitude en se débarrassant d’une idéologie conquérante venue de l’est.

Et pour que l’Afrique redevienne africaine.

Source : Rachid C sur http://www.kabyleuniversel.com/2013/07/16/larabe-conquerant-et-larabe-messager/ 

Créez un site Web gratuit avec Yola